Alain Saintagne OK

Alain Saintagne

En 1967, je suis allé faire mon stage de 6 mois chez Edgardo Nessi à Lausanne.
Quand celui-ci a été nommé directeur pour Cibachrome Italie, il a fermé son studio, et m'a placé chez Stamm&Saxod. A la fin du stage, pendant lequel j'avais beaucoup appris, ceux-ci m'ont proposé de rester comme salarié, c'est pourquoi je ne suis pas revenu à l'école.
Je suis resté jusqu'en mai 68…., date à laquelle je suis parti à Lyon pour ouvrir un studio près de la Place Bellecour. J'ai travaillé à Lyon 2 ans, et j'ai revendu mon studio à une agence de publicité. Ensuite, j'ai fait une grande ballade de découverte européenne avec Christian Chollet pendant un an. Puis je suis rentré à Paris, où j'ai travaillé dans la photo commerciale pour le studio Terzian. (catalogues VPC ).
Fin 1973, je suis parti en Iran, pour Bouygues, avec un contrat de 6 mois pour photographier leur immense chantier du Stade Olympique de Téhéran. Mais je suis resté 5 ans en Iran, où j'ai ouvert une agence d'édition et publicité. Et où j'avais fait mon trou. J'ai du partir avec la révolution de Khomeni en 1978.
Je me suis retrouvé à Nice avec des amis iraniens. Là j'ai rencontré une jeune femme niçoise avec laquelle je me suis marié. Nous avons ouvert une petite boite d'édition publicitaire.
En 1984, nous sommes partis nous installer à côté de Montpellier, ayant eu l'opportunité de monter une entreprise de fabrication et d'installation de stands d'expositions.
Donc  peu de photo. Hélas. Mais beaucoup de travail pendant 30 ans, dans toute l'Europe.